mardi 26 novembre 2013

Un poêle bouilleur pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire (suite)

Comme promis, voici la suite de la description de notre installation.
Je vais vous décrire cette fois-ci la partie ECS (Eau Chaude Sanitaire).
Etant dans une région ensoleillée nous avons l'intention de mettre des panneaux solaires (thermiques et non pas photovoltaïques) pour chauffer notre eau chaude et tant qu'à faire, profiter de notre poêle pour la chauffer pendant les périodes avec moins de soleil.
Cependant, les systèmes existant dans le commerce sont très onéreux et leur retour sur investissement (économique ou écologique) est très long (quand il n'est pas inexistant).
Le principe est souvent celui-là:

C'est à dire un ballon spécifique (généralement d'une grande capacité: 300 à 500L) avec 2 serpentins-échangeurs et généralement une résistance d'appoint. Ce type de ballon est très cher (>1000 €). De plus le système nécessite des circulateurs et des vases d'expansion pour chaque circuit. Le circuit "solaire" est généralement remplis de mélange eau/glycol (pour éviter le gel). Ce mélange doit être vidangé et remplacé fréquemment (tous les ans ou tous les 2 ans).
Je me suis d'abord posé la question de "pourquoi autant d'échangeurs", pourquoi ne peut-on pas utiliser directement l'eau sanitaire pour circuler dans les panneaux. Il y a 3 réponses à cela:
    - 1 - Le gel:  dans notre pays, la température tombe fréquemment en dessous de zéro, c'est un véritable danger pour les capteurs solaires s'ils sont remplis d'eau.
    - 2 - Le calcaire:  le fait de faire circuler de l'eau en circuit fermé réduit fortement les dépôts de calcaire dans la tuyauterie et dans les capteurs.
   - 3 - La pression de service: la pression du réseau d'eau est généralement élevée (souvent autour de 3 bars). Les risques de fuite sont donc plus grands et si un capteur se met à fuir et qu'on ne le voit pas, ça peut fuir longtemps et coûter cher à l'utilisateur.

Je me suis donc creusé la tête pour éliminer ces trois problèmes afin de pouvoir utiliser un ballon sans échangeur et réduire considérablement le coût de l'installation et surtout de pouvoir le faire en auto-construction ou en DIY (pour ceux qui préfèrent les anglicismes).

J'ai supprimé le premier des problèmes (le gel) en faisant un petit sacrifice: le système solaire ne fonctionnera pas pendant la période de gel. C'est un sacrifice qui est pour moi largement acceptable. Tout d'abord c'est la période ou l'apport solaire est le plus faible (ça coïncide avec les jours les plus courts, le soleil bas dans le ciel et des rendements des panneaux faibles dû à la température extérieure basse) et deuxièmement, le poêle tourne à cette période. Cela ne me coûtera que quelques bûches de plus. Le système aura donc une vidange automatique (ou manuelle) en cas de gel.
Le second problème (le calcaire)  peut facilement être supprimé en faisant une installation en PER à la place du cuivre (le calcaire ne s'accroche pas sur le PER), c'est de toute façon ce que j'avais prévu étant donné le coût actuel du cuivre et la facilité de mise en oeuvre du PER. Reste le problèmes des capteurs qui auront forcément des parties en cuivre (pour favoriser l'échange thermique). Là, je pense que la seule solution est de les concevoir en anticipant la maintenance (possibilité de les remplir de vinaigre et de les vidanger facilement par exemple). De plus, j'ai la chance d'avoir une eau très peu calcaire.
Pour le troisième problème, il n'y a pas de solution miracle. S'il y a une fuite, ça coulera forcément sans s'arrêter. Mais bon, il n'y a pas plus de danger qu'avec le réseau habituel d'eau. Il faut relativiser, on utilise bien des tuyaux en plastique pour connecter les lave-linges et lave-vaisselle qui sont branchés en permanence toute l'année et les incidents sont rares. Par contre, on peut réduire les risques en installant par exemple un réducteur de pression sur le circuit (ce qui fera faire de grosses économies d'eau au passage), en vérifiant son compteur d'eau de temps en temps et en contrôlant visuellement les canalisation régulièrement.

J'arrive donc à l'explication technique: comment j'ai transformé mon ballon électrique basique en "ballon-solaire-bois". Je procède par étapes pour ceux qui ne maîtrise pas tout concernant l'ECS:


Un ballon électrique est une réserve d'eau chaude isolée comme sur le schéma ci-dessous. Je n'ai pas dessiné l'isolant, c'est généralement une mousse polyuréthane d'une épaisseur au moins égale à 5 cm. Le ballon est généralement un cylindre disposé en hauteur afin de facilité la "stratification". En effet, quand un ballon chauffe, l'eau chaude (moins dense) monte et reste en haut du ballon. Vous avez donc des températures différentes aux différentes hauteurs du ballon. En ayant un ballon positionné horizontalement, les échanges thermiques entre l'eau froide et l'eau chaude sont plus grands (car la surface de contact est plus grande). L'eau a donc tendance à devenir plus vite "tiède" dans un ballon horizontal; ça n'a pas pour effet d'augmenter la facture (car il n'y a pas de pertes vers l'extérieur) mais ça réduit l'autonomie.
Le ballon est donc rempli par le bas et vidé par la haut pour obtenir l'eau la plus chaude (et le plus rapidement possible). Une résistance est mise en route automatiquement quand la sonde descend en-dessous d'une certaine température (généralement réglable) et éventuellement avec un contacteur spécifique si vous avez un abonnement EDF heures creuses/heures pleines.


C'est bien beau tout ça, mais l'eau ça se dilate quand ça chauffe et pas qu'un peu. Etant donné que pour des raisons réglementaires vous avez au moins un clapet anti-retour sur votre installation; votre eau ne peut pas repartir dans le réseau de la ville et la pression va augmenter dangereusement dans le ballon et dans votre circuit jusqu'à la fuite voir l'explosion. (les clapets anti-retour sont obligatoire pour des raisons de pollution, par exemple à la légionnelle...).
On rajoute donc (c'est obligatoire d'ailleurs) ce qu'on appelle un groupe de sécurité. C'est un petit élément placé au niveau de l'arrivée d'eau froide du ballon et qui a pour rôle de rejeter de l'eau à l'égout (ou dans un seau, ou dans le jardin pour des installations un peu plus à l'arrache). Certaines personnes rajoutent un vase d'expansion afin de réduire ces pertes d'eau (pour des raisons écologique ou économique). Je pense personnellement que ça n'a pas d'intérêt surtout s'il y a un réducteur de pression en amont. La quantité d'eau envoyée à l'égout est très faible (1 à 3 litres par jour d'eau froide) soit  moins d'un mètre cube par an. A 3€ le m3 d'eau, j'ai du mal à croire qu'on puisse rentabiliser ce genre d'achat, sans compter la place gâchée. C'est pour moi un des nombreux attrapes-nigauds des fabricants et autres casto-merlin qui surfent sur la vague du "développement durable". Je développerai un jour plus longuement mon avis sur la chose, car ce n'est pas l'objet de ce post, mais pour les personnes qui se soucient de l'état de la planète, je ne pense pas que la première chose à faire soit d'acheter des ampoules à économies d'énergie, du triple vitrage ou des vases d'expansion....

Voici donc le schéma avec le groupe de sécurité:



On peut aussi rajouter un mitigeur thermostatique. Ce mitigeur a pour rôle de réguler  la température de sortie de l'eau du ballon en mélangeant l'eau chaude avec un peu d'eau froide. Cela permet de garder la même autonomie du ballon tout en évitant les risques de brûlure et en gardant une température constante à la sortie (cette température est réglable sur le mitigeur, généralement de 35° à 55°). Je pense que c'est un élément important à mettre surtout avec les modifs que je vais faire par la suite (notamment le passage au solaire qui a pour conséquence d'avoir des températures hyper fluctuantes dans le ballon).



Nous rentrons maintenant dans le vif du sujet, c'est à dire la modification qui permet de transformer ce ballon en ballon tri-énergies (Solaire/bois/Electrique). 

J'ai récupéré sur une vieille chaudière gaz un échangeur comme celui-ci:


Il y en a dans toutes les chaudières, ils permettent de chauffer l'eau chaude sanitaire. Ils se présentent aussi souvent comme cela:



Ils sont facile à trouver d'occasion pour quelques dizaines d'euros ou gratuitement sur des chaudières HS.
Une fois que l'on a cette pièce, la transformation du ballon est très simple, il ne nous manque plus qu'un circulateur (trouvé d'occasion aussi sur Ebay pour 20 €) une électrovanne (7€ sur Ebay) et 4 flexibles et deux T en laiton (de chez casto-merlin, 10 et 3€ pièce). Il vaut mieux savoir bien faire les joints du premier coup car l'opération impose de vider le ballon puisque un des 2 T est placé entre le ballon et le groupe de sécurité.

 Voici l'electrovanne achetée


Voici donc le schéma du montage qui permet de chauffer l'eau avec le poële :


Le principe est très simple: l'eau la plus froide du ballon (en bas) est envoyée par le circulateur dans l'échangeur et réinjectée en haut du ballon. L’électrovanne est actionnée en même temps que le circulateur quand le poêle chauffe. Quand le circulateur n'est pas en route, cette électrovanne empêche l'eau froide de prendre le "chemin le plus court" quand on tire de l'eau chaude.

J'arrête pour aujourd'hui car j'ai les yeux qui piquent!

Au programme des prochains posts: la partie solaire, la partie asservissement/domotique avec Arduino, comment modifier la vitesse du circulateur avec quelques pièces de récup, où placer l'echangeur sur le circuit de chauffage, comment se servir de capteurs de t° sur le arduino et avoir de belle courbes sur Excel pour pouvoir analyser le fonctionnement, .... et des retours sur l'installation de plomberie (comment faire un bon joint et filasse, etc...)

A+





16 commentaires:

  1. bonjour,
    pourquoi ne pas faire arriver directement l' eau froide dans l' échangeur puis déjà réchauffé dans le ballon d' eau chaude ?
    salutations Charles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Pour 2 raisons:

      La première, on n'utilise pas forcément le poêle et l'eau chaude de façon synchronisée.
      La deuxième: en un seul passage par l'échangeur, l'eau ne prend en moyenne qu'une vingtaine de degrés. Ce qui n'est pas toujours suffisant.

      Mon prochain post détaillera un peu plus tout cela.
      Merci pour votre intérêt.
      A+
      Antoine

      Supprimer
  2. Bonjour,

    Merci pour le partage d'expérience !
    Des idées que je vais certainement suivre pour ma rénovation.

    Sylvain

    RépondreSupprimer
  3. Ouha,
    Quand je vois ce que tu as fais,cela me fais réver !!!
    J'aimerais tellement arriver à cela chez moi.
    Deux ans que j'ai un poele avec bouilleur qui n'a jamais été mis en service,
    Si l'envie te dis de m'aiguiller un peu,j'en serai ravi.
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  4. Salut,
    Commence par quelquechose de simple: sans stockage.
    Si tu as des radiateurs assez gros pour dissiper toute la puissance du poêle alors pas besoin de stockage (ça simplifie drôlement le circuit). Ils vendent des kits complet sur internet (sondes, sécurités, vase d'expansion, circulateur et thermostat). Tu fais le reste en PER (pas besoin de savoir souder...
    Quel genre de poêle as-tu acheté, quelle puissance, pour quel usage?
    A+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ta réponse :).C'est vrai que vu comme ça,(de gros radiateurs dissipent plus la chaleur du bouilleur) je visualise un peu mieux le principe.
      alors,c'est un poèle oliger avec foyer version 3 de 8.5 kw à 17 kw http://www.oliger.com/produits/poeles-a-bois-caloritube/ PS (il semble que la version 3 du foyer ne soit plus commercialisé)
      le bouilleur,2 à 5 kw http://www.oliger.com/produits/options/le-bouilleur-chauffage-central/
      J'ai un ami qui a le meme poèle et bouilleur,et qui chauffe 4 radiateurs de 1000 watts.
      j'ai acheté comme précisé sur le site un vase d'expansion ouvert 22 litres, http://www.esc-grossiste.fr/boutique/vase-d-expansion-chauffage/4873-vase-d-expansion-polyprophylene-22-l-thermador-.html
      Un purgeur automatique http://www.esc-grossiste.fr/boutique/accessoires-chauffage-divers/11586-purgeur-automatique-laiton-3-8-thermador-pr2.html
      Une soupape + mano http://www.esc-grossiste.fr/boutique/accessoires-chauffage-divers/1257-soupape-mano-1-2-thermador.html
      Sur le schéma du fabricant du bouilleur,ils indiquent aussi un circulateur et un thermomètre ainsi que les radiateurs.
      Je souhaitais acheter ce matériel d'occasion,surtout le circulateur et les radiateurs.
      Mais je suis un peu dans le flou pour le circulateur. http://www.leboncoin.fr/bricolage/734339887.htm?ca=15_s
      Sinon,le poèle servira à chauffer la maison entière,environ 150m2,isolée limite,laine verre 10cm épaisseur,dans une région froide,les vosges à 600m d'altitude,il fait froid l'hiver,parfois -15°.
      Pour la partie tuyauterie,j'ai trouvé un ebook "J.ai.monte.mon.chauffage.central" http://per.lou-perigot.net/ ou c'est bien expliqué la partie nourrice,radiateurs,est le tout en per.
      C'est un peu en vrac,tout comme mon matos,qui dort et prend la poussière :)
      Merci à toi.

      Supprimer
    2. Salut,
      1) Ils ont oublié un truc important sur le schéma: l'arrivée d'eau du secteur pour pouvoir remplir facilement ton installation et la purge vers l'égout. Ils se vends des combiné 3 en 1 très pratique (manomètre, purge auto et purge manuel). Va voir sur Ofenseite et regarde les kits complets ça te donnera une idée de ce qu'il faut acheter.
      2) Ton purgeur n'est pas muni de sécurité type échangeur de refroidissement. ça va être plus simple à installer mais il faudra vraiment te méfier pendant les coupure de courant ou si le circulateur tombe en panne. Je pense que c'est très bien d'avoir choisit un vase d'expansion ouvert vu qu'il n'y a pas cette sécurité.
      3) J'ai vu un trois "trous" sur ton bouilleur. Le troisième est-il pour la sonde? Sinon à quoi sert-il?
      4) Les circulateurs que tu montres ont l'air très bien. J'en ai acheté moi-même 2 d'occas et je n'ai pas de souci. Juste pour info, c'est généralement au niveau du circulateur qu'il faut faire quelques raccords cuivres (les sections PER ne sont pas adaptées et il faut fixer le circulateur au mur par le tube). Il y a généralement 3 vitesses sur ces circulateurs, règle sur la vitesse la plus faible, tu auras le même rendement et tu consommeras moins d'électricité)
      5)Généralement une vanne thermostatique est conseillé pour éviter que l'eau de retour ne refroidisse trop le poêle (condensation + oxydation et donc durée de vie du bouilleur et du poêle réduite). Ils n'en parle pas sur ton site (mais c'est un schéma de principe). Moi, j'ai joué la sécurité mais je ne peux pas t'assurer que c'est le bon choix, je n'ai pas essayé sans. Je te conseille de regarder le prix de cette vanne et de comparer cela au prix du poêle et de décider si ça vaut le coup.
      A+, tiens nous au courant

      Supprimer
    3. Salut Antoine,
      1) oui,mais sur le mode d'emploi que j'ai reçu,il y a bien l'évacuation vers l'égout.(mon ami à mis une bouteille vide faisant office de réservoir d'évacuation) mais pas l'arrivée d'eau,c'est vrai.
      2) oui,j'ai prit le moins cher,sans vraiment comprendre le sens de mes achats.C'est marqué sur le mode d'emploi qu'il faut un purgeur automatique et une soupape de sécurité,alors je suis allé au moins cher.(pas évident quand on maitrise pas trop le sujet).
      3) Pour le vase ouvert,cela me coutait moins cher que prendre un fermé avec un kit de décharge thermique.
      et les trois trous (il y a aussi version 4 trous) en fait,le tuyau de départ chaudière est relié aux deux trous du vase en faisant une crosse, ,et le troisième trou,sert à l'évacuation vers l'égout. (schéma ici http://www.esc-grossiste.fr/boutique/vase-d-expansion-chauffage/4873-vase-d-expansion-polyprophylene-22-l-thermador-.html )
      4) ok merci pour l'info sur le circulateur.
      5)oui,j'ai trouvé interressant le principe de la vanne thermostatique pour éviter l'injection d'eau froide dans le circuit.
      je pensais acheter la Termovar 55° à 138 euros, (http://www.bouilleur.fr/tarif-chauffage-eco.html)
      mais il est clair que sur ton lien,c'est vraiment moins cher pour à peu près les memes fonctions
      http://www.ofenseite.com/Mischer-3Wege-Heizungsmischer-Messingmischer-Innengewinde-3/4_1
      Aurais tu un avis sur ce dernier objet,la vanne mélangeuse?
      merci pour ton interet et vos articles qui sont vraiment bien réalisés.
      cordialement

      Supprimer
    4. Il y a quelquechose que je ne comprends dans ton montage si tu n'as pas de serpentin de refroidissement: comment vas-tu brancher ta soupape de sécurité? est-ce une soupape de ce type: http://www.ofenseite.com/Thermische-Ablaufsicherung-Watts-STS20_1
      Attention, la vanne que tu me montres sur ofenseite n'est pas thermostatique, c'est moins cher mais la température de sortie de la vanne (donc d'entrer dans le poêle) ne sera pas constante. Mais c'est peut-être suffisant, il y a ça sur plein de chaudières gaz.
      Je n'ai pas trouvé de vanne thermo vendu seules sur ofenseite, j'ai vu un kit avec le circulateur + la vanne + 2 vannes d'arrêts et les raccords cuivre à 179€ (fais attention avec eux car c'est en allemagne et il y a des bons frais de port, j'ai acheté chez eux car j'ai tout pris d'un coup y compris le ballon et le poêle. là ça valait vraiment le coup). En tout cas si tu prends une vanne thermostatique prends un 63 ou 65 °. 55° ça me parait trop peu.
      Un dernier conseil: si tu n'as pas encore acheté tes radiateurs, prends plutôt des grands radiateurs (genre verticaux), ils émettent plus de rayonnement et moins de convection (c'est plus adapté avec le bouilleur car l'eau va parfois être tiède)
      A+

      Supprimer
    5. Oui,bonne observation.
      Sur le bouilleur,il y a deux trous,départ et retour chaudière en 1°,plus un autre trou,pour soupape de sécurité en 3/8.
      A cet effet,il vendait avec un kit de branchement comprenant tuyau départ et retour en 3/4 en une soupape de securité.
      c'est deux tuyaux qui sortent du bouilleur,pour finir leurs courses à l'arrière du poèle,vers lesquels je dois faire mes branchements.(arrivée eau froide et départ eau chaude).
      Sur le poèle de mon ami,il me semblait qu'il y avait une soupape mano sur chacun deux tuyaux en sortie de poèle,départ et retour.
      J'avais pris des photos de son installation,mais aie explosé mon portable,sans récupération possible des pics.
      Et c'est vrai qu'avec le recul,je pense que
      Bien vu le pack sur ofenseite,avec les frais de ports,cela m'en coutera 200 euros.
      Si je me trompe pas,le lien est bien http://www.ofenseite.com/Ruecklaufanhebungsgruppe-Laddomat-11-30_1.
      Et merci pour l'info sur les radiateurs,j'avais aucune idée sur ce genre de différence.
      J'apprécie vraiment ton partage de connaissance,cela me permet d'avoir une meilleure vue d'ensemble,et de comprendre certaines subtilités.
      Je suis en train de polluer un peu ton post,si tu préfères continuer par mail,dis le moi :)
      encore merci

      Supprimer
    6. OK, donc ta soupape de sécurité évacue l'eau bouillante à l'égout. La mienne est différente (c'est pour ça que je ne comprenais pas trop ton montage), elle introduit de l'eau froide dans un échangeur (serpentin) qui est dans le poêle, pour le refroidir. Mon circuit étant fermé et le tien ouvert, je pense que chaque solution est bien adaptée (dans ton cas, le vase ouvert va permettre l'écoulement vers l'extérieur).
      Pour le kit, c'est bien à celui-là que je pensais. Tu auras l'avantage de partir sur de matériel neuf. Par contre, j'ai pas mal galéré pour le raccorder à du PER (les raccords fournis avec sont pour le cuivre). D'un coté de l'accélérateur (celui où il n'y a pas les vannes), j'ai mis un bout de cuivre et de l'autre coté, j'ai changé les vannes manuelles car les leur ont les raccords cuivres dessus.
      Sinon, ça ne me gène pas pour le post, je pense que ça peut aider d'autres personnes.
      A+

      Supprimer
    7. Oui,à vrai dire,je me demande si la soupape de sécurité,à l'endroit ou elle est placée,dois rejeter l'eau bouillante sur le bouilleur (à verifier)
      mais le vase ouvert,meme en cas de coupure de courant et d'arret du circulateur,rejettera vers l'égout.
      Cette solution me rassurait,car chez moi,on à plusieurs coupures de courant par an.
      Je vais donc commander ce kit,cela ne fera pas une grosse différence par rapport à de l'occasion,et vu que le circulateur est plus moderne,il consomme moins,en plus,donc,c'est un peu tout benef,merci pour le lien.
      Il me reste à prendre les nourrices et radiateurs,plus les tuyaux et raccords,la,cela devrait aller.
      Je te tiens au courant des avancées.
      Encore merci pour tout.
      a+ :)

      Supprimer
    8. Juste pour infos.
      Je viens de verifier,et il y a bien un Purgeur Automatique Laiton 3/8 Thermador PR2 sur le 3ieme trou du bouilleur.
      http://www.esc-grossiste.fr/boutique/accessoires-chauffage-divers/11586-purgeur-automatique-laiton-3-8-thermador-pr2.html
      et petite question complementaire,
      quand tu parles de "grands radiateurs (genre verticaux)",y a t'il une différence avec de "grands radiateurs (genre horizontaux)
      les verticaux qui mesurent 1.80m coutent dans les 200 euros,alors que les horizontaux qui mesurent 1.20m font 150 euros.
      Ont ils les memes qualités,s'ils sont de la meme matière et du meme wattage?
      Est ce seulement une histoire de taille?
      ou il faut surtout se baser sur les watts?
      merci par avance :)

      Supprimer
    9. La puissance donnée (en watt), c'est généralement pour 50° d'écart entre l'eau et la pièce. Donc pour une eau qui circule à 70°C ce sera pas toujours le cas avec le bouilleur. Les radiateurs portent mal leur nom car ils sont plutôt des convecteurs. La plus grosse partie de la puissance du radiateur est transmise par convection à la pièce (c'est pour cela qu'ils ont généralement des ailettes, pour augmenter la surface de contact avec l'air). Mais une plus faible partie de l'énergie est transmise par rayonnement (plus la surface du radiateur, sans compter les ailettes est grande et plus il y aura de rayonnement). Le rayonnement est intéressant car il chauffe les personnes sans avoir à chauffer l'air, donc on peut avoir une meilleur sensation de confort sans que la pièce soit surchauffée. De plus, la convection a un gros problème: c'est la stratification de la chaleur (air chaud en haut de la pièce et air froid en bas: pas agréable).
      Pour augmentation le rayonnement on peut aussi peindre les radiateurs d'une couleur foncé (le noir mat est l'idéal).
      Bref pour une même puissance, il faut préféré un radiateur aux dimensions plus grandes et noir si possible.

      Donc c'est un purgeur, alors la soupape de sécurité elle se met où?
      Ce serait cool que tu me montres ton schéma de principe global.

      Sinon, avec les radiateurs, n'achète pas de têtes thermostatiques. Si tu n'as pas de système de stockage, il ne faut pas qu'ils puissent se fermer sinon, c'est la cata.

      A+

      Supprimer
    10. Ha,je comprends bien maintenant cette histoire de radiateur,et cela va m'aiguiller sur mes choix,(qui seront probablement de l'occasion)
      Pour la Soupape Mano 1/2 Thermador http://www.esc-grossiste.fr/boutique/accessoires-chauffage-divers/1257-soupape-mano-1-2-thermador.html
      mon ami,(sous reserve,car cela ressemblait à deux soupapes mano,mais faut que je le rappelle pour etre sur),les as placés en sortie de poèle,sur le tuyau départ eau chaude,(soupape rouge) et une sur le tuyau de retour eau froide (soupape bleue).
      mais sur le schéma du fabricant,je vois en sortie de bouilleur,sur le 3ieme trou,la ou ils ont mis le purgeur,normalement,il y a un tuyau qui sort avec deux directions,une pour le purgeur,l'autre pour la soupape.(donc,cela implique que je démonte le purgeur,y raccorde un tuyau,qui sur ce té,devrait raccorder le purgeur et la soupape.(deux photos pour mieux comprendre)
      http://www.casimages.com/i/141128091433212770.jpg
      http://www.casimages.com/i/14112809183210466.jpg
      Ok pour les thermostats,je comptais partir sur ce principe
      http://www.casimages.com/i/141128092538755491.jpg.
      merci pour ton interet,
      a+ :)

      Supprimer
    11. Salut,
      Merci pour les schémas. Maintenant, il va falloir faire le tiens (complet, avec tout tes éléments), j'ai hâte de voir ça!
      A+
      Antoine

      Supprimer

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir!